En français In English

Coups de pavés, coups de théâtre après mai 68, fut ma naissance. Dès l’âge de 15 ans, je joue dans « la peur des coups » de Courteline dans un festival interscolaire à Rambouillet. Le contact public, l’odeur des coulisses et l’intensité du trac, font que la passion des planches ne me quitte plus. A 18 ans, je quitte ma province car l’heure du gong militaire a sonné. Je rejoins Brest où j’obtiendrais un diplôme  d’infirmier et où je suivrais en cours du soir l’enseignement du conservatoire d’Art Dramatique de Brest. Je ne fais pas vraiment mes armes dans la Marine Nationale mais plutôt sur scène, dans « Derrière les rideaux verts » de Sean O’casey, mise en scène de Gabrielle Centanini, et « Yvonne, Princesse de Bourgogne » de Witold Gombrowicz, mise en scène de Catherine Lample.

N’ayant pas le pied marin, je quitte le port de Brest et me retrouve dans les villages du club Méditerranée. Turquie, Grèce, Baléares, Afrique, s’en suivent deux années d’apprentissage de la scène, danse, chant, cabaret, clown… Puis je débarque à Paris avec mon baluchon plein de souvenirs et mon diplôme d’infirmier. La nuit, je travaille dans les hôpitaux de Paris, et le jour, je suis les cours de l’école CLAUDE MATHIEU. Je sors dans une audition professionnelle « Les quatre saisons de Marivaux », scènes montées et mises en scène par Valérie Delbore. Puis je joue dans « le médecin malgré lui » de Molière, mise en scène par Hélène Laurca. « L’amant de cœur » de louis Verneuil, mise en scène de Jacques d’Aubrac. Clown dans la vie, je rencontre mon clown de scène notamment grâce à ma formation avec Odile Bougeard. Désormais je ne quitte plus mon clown, qui m’accompagne aussi bien dans la vie que sur scène.

On me retrouve en 1997 au Festival d’Avignon Off, dans « la spécialité » d’Alan Rossett. Ayant l’amour des personnages que j’incarne, ma partenaire de scène devient aussi ma partenaire dans la vie. Nous avons trois enfants ensemble.

En mai 1998, je signe ma première co-écriture et fais ma première mise en scène pour un spectacle de marionnettes et masques « Un petit siècle et puis s’en va…. »

Je m’essaie au doublage de voix au studio Dubbing Brothers, à la pellicule dans des courts métrages, notamment « job story » d’isabelle Morin, à la radio dans des fictions.

Me voulant comédien de théâtre avant tout et toujours libre de mes choix, en 1999, je rencontre le metteur en scène Emile Salimov avec qui j’approfondie la méthode Meyerhold qui correspond à la forme théâtrale que j’affectionne. Je jouerais dans « les joueurs » de N.GOGOL, au théâtre du Lucernaire pendant quelques mois. Puis c’est Gérard Linsolas qui me donne le rôle de Pierrot dans « Dom juan » au théâtre de Charenton le Pont. Pour mon 33ème anniversaire, j’obtiens mon premier grand rôle, Karl Rossman dans « Amérika » de Franz KAFKA, mise en scène d’Émile Salimov.

Après avoir participer à des stages de clown (dont marc Giffard) je décide de travailler sur un spectacle solo. Celui-ci n’a toujours pas vu le jour. Pensant que l’art du théâtre de rue peut m’être utile, je travaille avec les membres de l’escadrille où je perfectionne le burlesque, l’improvisation, la déambulation….

Une grande parenthèse dans ma vie théâtrale je décide d’élever mes enfants et de mettre ce métier de coté. Nous partons en famille nous installer à Nice. Là pendant une dizaine d’années, je me montre plutôt entrepreneur et je crée trois sociétés dans le milieu de la santé. Cela ne me laisse guère de temps à la création.

En 2012, mes enfants grandissants, je décide de cesser mes activités de chef d’entreprise et de revenir à la scène. Je reprends donc mon clown en 2014, avec Vincent Rouche à l'occasion d’un stage « Défi d'auteur, défi d'acteur ». 

Après une année de préparation artistique et physique, entre le 29 octobre 2015 et le 10 janvier 2016, j'interprète le rôle d'Arnolphe Archilochos dans Grec cherche Grecque mise en scène d’Émile SALIMOV, au vingtième théâtre.

Le 18 septembre 2016 commence le rôle de Valdemar dans "il faut toujours viser à la tête" de Emile Salimov qui met en scène ta propre pièce, au théâtre Clavel, tous les dimanches à 17h jusqu'au 18 décembre. Début 2017, j'interprèterai le rôle de Gremio dans "la mégère apprivoisée" de Shakespeare, mise en scène d'hélène Laurca. Il est probable qu'un seul en scène soit à l'étude mais chut.... 2017 arrivera vite..



Contact


 
 
 
Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Wistal
@2009 - 2017 CC Communication CC.Communication